Par chat

Chattez avec
Joueurs Info Service

Par téléphone

Joueurs Info Service répond
à vos appels 7 jours sur 7

Contactez-nous

Adresses utiles

Forums pour l'entourage Télécharger en pdf Imprimer Envoyer à un ami

Mon copain est addict aux paris sportifs : SOS

Par Lucie84150

16 réponses


Lucie84150 - 17/08/2022 à 22h02

Bonsoir NVK,
Merci beaucoup pour vos mots.

Je pense effectivement que la meilleure chose à faire pour moi serait de prendre du recul par rapport à cela et un peu égoïstement de penser à moi désormais. J’ai perdu beaucoup de temps et d’énergie à vouloir régler un problème sur lequel je n’ai aucune maitrise.

Cela dit, il est loin d’être évident de laisser tomber quelqu’un dans une telle détresse et avec qui on a passé tant d’années…

Bonne soirée à vous.
Lucie.

fpaola - 19/08/2022 à 11h32

Bonjour Lucie,

Je comprends ta déception…quand tu t’impliques en permanence, que tu fais tout pour aider ton conjoint et que ça échoue c’est très difficile à accepter ! Moralement ça fait les montagnes russes .

Nous sommes partis en vacances pendant deux semaines et mon conjoint n’a pas joué un seule fois et depuis que nous sommes rentrés de vacances ça fait une semaine qu’il n’arrête pas de jouer . Je ne le vois même plus, il s’isole . J’ai l’impression de voir deux personnes différentes. J’ai du tout lui payer pendant les vacances. Est-ce que pour toi aussi c’est comme cela ? Est-ce qu’il arrive à payer ses factures ? Est-ce que si vous partez en vacances il arrive à payer les sorties ?

Après pour ton compagnon je trouve que c’est déjà bien le fait qu’il ait travaillé pour combler ses dettes , qu’il ait envie d’arrêter malgré ses rechutes ! Est-ce que tu en as parlé à ta famille ? A la sienne ?

Moi j’ai de plus en plus de mal à le supporter mais j’ai pas le choix j’attends d’être titulaire pour pouvoir me prendre un appartement s’il n’arrête pas jouer .

Je te souhaite du courage et de la force parce qu’il en faut pour supporter tout cela

Lucie84150 - 21/08/2022 à 22h20

Bonsoir Paola,

Il semblerait que ton conjoint soit moins absorbé par le jeu lorsqu’il est occupé. C’est le cas aussi pour le mien. Je pense que la solitude et l’ennui sont des facteurs encourageant le jeu.

Nous n’avons pas eu votre chance concernant les vacances. Nous avions le projet de partir mais j’ai appris qu’il avait rejoué et était replongé dans le découvert peu de temps avant de réserver. Nos vacances ne verront donc pas le jour et j’en suis tellement triste et déçue.

Je te rejoins complètement sur le sentiment d’avoir à faire deux personnes différentes. D’un côté la personne qu’on aime et avec qui on partage de bons moments et d’un autre, la personne mal dans sa peau qui joue compulsivement quitte à tout détruire autour.

Il est évident que ce n’est pas à toi de tout payer à sa place. Pour ma part, c’est le choix que j’ai fait. Je ne veux pas m’impliquer financièrement car j’estime qu’il s’est mis seul dans cette galère et que je n’ai pas à en assumer les conséquences au moins financières.

J’ai parlé de ses soucis d’addiction à quelques membres de ma famille. Mon conjoint a fait de même mais sa famille ne s’est pas montrée à la hauteur et j’ai supporté ça seule jusqu’à maintenant.

Merci pour ton soutien. Je t’envoie le mien également, je ne peux que soutenir les personnes dans ma situation car je sais combien elle est éprouvante…

Cordialement,
Lucie.

fpaola - 22/08/2022 à 20h52

Bonjour Lucie,

C’est effectivement cela , quand il s’ennuie il joue ! Il ne fait que cela et il n’a plus d’argent pour se payer ses cigarettes il cherche de la monnaie partout dans la maison et il me demande sans arrêt de lui prêter de l’argent c’est juste insupportable . Je ne trouve cela pas juste sachant qu’il ne fait plus du tout attention à moi depuis 2 semaines qu’il est focalisé sur ses jeux par contre il est capable de venir me chercher pour que je lui prête de l’argent
Alors malheureusement c’est moi qui ai dû payer toutes les vacances pendant plusieurs mois , je l’ai fait pour mon fils pour pouvoir partir en famille … mais c’est fatiguant parce que dès qu’on sort c’est toujours moi qui invite tout le monde …
La j’ai décidé de partir avec une amie et mon fils en octobre sans lui et je pense que l’été prochain s’il ne peut pas payer sa part je partirai sans lui .. c’est très difficile parce qu’à la fois j’ai envie de tout laisser tomber et en même temps dans les moments où il ne joue pas et qu’ il a un comportement normal j’ai envie qu’on s’en sorte !
Je me dis aussi parfois que je perds mon temps que je mérite mieux !
Quel âge as tu sans indiscrétion ? Comment vois tu l’avenir avec ton compagnon ?
En tout cas tu as bien fait de pas vivre avec parce que c’est une source d’angoisse pour l’entourage parce que s’il ne paye pas ses factures l’entourage est concerné aussi !

J’en avais parlé également à ma famille et à sa famille , ils m’ont soutenu mais de loin parce que ça fait un an qu’ils m’en parlent plus car je ne leur en parle plus ! Parce que ça évolue pas I! Du coup je souffre en silence! Ils me demandent jamais si je vais bien !
Je suis bien dans ma peau à la base et je me rends compte que son jeu me bouffe l’existence !

Et toi comment vas tu ? Tu as discuté avec lui ?

Bon courage

Lucie84150 - 23/08/2022 à 11h41

Bonjour Paola,

Effectivement, il y a de quoi ne pas supporter la situation au vu de ce que vous décrivez. Il semblerait que votre conjoint ne vienne vers vous que par intérêt, lorsqu’il a besoin que vous lui prêtiez de l’argent et cela n’a rien de sain. Je vous conseille de ne pas trop vous laisser emporter dans cette spirale. S’il n’a plus d’argent c’est de sa faute et vous n’avez pas à en réparer les pots cassés. Mais bon, plus facile à dire qu’à faire…

Les vacances avec une amie et votre fils sont un bon projet ! Cela vous permettra de vous libérer l’esprit quelques temps et de profiter de bons moments sans être parasitée par les soucis de jeux de votre compagnon.

Je suis aussi partagée entre l’idée de tout arrêter et de commencer une autre vie et celle de continuer avec lui dans l’espoir qu’il « guérira » et qu’on aura la vie qu’on rêve d’avoir ensemble. Les derniers mois de déceptions accumulées me font malheureusement pencher pour la première option.

J’ai 27 ans et vous ? Et pour l’avenir avec mon copain… Honnêtement là tout de suite je vous dirais que je ne l’imagine même plus. Cela fait déjà plusieurs années que je vis en fonction de son problème d’addiction, en alternant crainte, espoir et déception, et je ne me vois pas continuer encore des années comme ça. Mentalement c’est très difficile et j’ai la désagréable impression de passer à côté de ma vie en restant accrochée à lui tant qu’il sera dépendant.

Ce que je viens de dire répond je pense à votre dernière question sur mon état lol. Je suis vraiment très affectée par toutes les conséquences engendrée par ses pulsions de jeux… Tous les projets ont volé en éclat et je ne l’accepte pas. Je me dis que lui aussi est mal mais je suis tellement énervée et déçue que je ne lui parle plus. Des discussions on en a eu des tonnes et se sont toujours les mêmes choses qu’on se dit finalement mais rien ne change. Je crois qu’à l’heure actuelle je ne me sens plus d’être à ses côtés tant qu’un processus de soins ne sera pas engagé.

Au plaisir de vous lire.
Lucie.

AnonymeDependant - 27/08/2022 à 20h54

Bonjour à vous deux,

Comme vous avez pu le voir via mon pseudo, je me présente ici en tant que dépendant aux jeux d'argents, comme le sont vos deux conjoints. Pour faire court, j'ai 29 ans, je suis en concubinage et en couple avec une magnifique personne, à qui je cache mon grand secret qui fait maintenant parti de mon quotidien depuis presque 10 années.

Je suis accro aux paris sportifs et j'ai accumulé 12.000€ de dettes. Mon métier me permets de gagner ma vie correctement mais tout mon argent n'est dédié qu'à une seule chose: soit éponger le découvert du mois passé, soit le jouer. Je n'épargne jamais car je n'y arrive pas, le désire est trop fort.
J'arrive à le cacher à ma compagne mais c'est très compliqué maintenant car je n'ai plus d'alternatives..

Si je suis là, c'est à la fois pour parler de ma situation, me confier et trouver du réconfort auprès de quelqu'un.
Me confier à l'amour de ma vie n'est pas possible, sachant qu'elle est très émotive et a des soucis de santé. Je veux l'en préserver.

Je suis également là pour répondre éventuellement à vos questions, étant dans le même "monde" que vos conjoints, dans la même spirale, la même situation.

Je ne me suis jamais autant confié à quelqu'un que part ce message. Même si cela ne résous rien à ma situation financière, cela m'a fait du bien momentanément.

Au plaisir d'échanger avec vous.

A.D.

Lucie84150 - 30/08/2022 à 11h12

Bonjour AD,

Tout d’abord, c’est un grand pas que vous faites aujourd’hui en venant vous confier sur ce forum de discussion. Parler de votre addiction aux jeux est une première étape dans le processus de guérison.

En tant que compagne d’un joueur, je me permets de vous donner mon avis sur un point de votre histoire, à savoir le fait que vous n’en ayez pas parlé à votre conjointe.

J’ai été pendant plusieurs années dans l’ignorance des soucis d’addiction et des dettes de mon compagnon. J’ai été mise au courant quand il était au pied du mur et qu’il ne pouvait plus masquer la réalité. Cela renvoie un sentiment d’impuissance, de regret et de trahison également. En effet, on se dit que si on l’avait su plus tôt, on l’aurait aidé et l’ampleur des dégâts aurait été moindre. Cela nous renvoie aussi au fait que l’on a pas été la personne à qui il a voulu se confier et on se demande pourquoi. Si, en tant que partenaire de vie, il ne partage pas ses plus gros problèmes, à quoi servons nous finalement ? Tout cela pour vous dire que beaucoup de sentiments s’entremêlent quand on apprend que l’on est passé à côté de tout ça et ce ne sont pas des sentiments positifs…

C’est pour cela que je vous encourage grandement à parler à votre compagne. D’autant plus que vous semblez tenir énormément à elle et que votre histoire dure depuis plusieurs années. Je comprends votre point de vue quand vous dites vouloir la protéger mais est-ce pour autant une bonne solution de lui masquer la vérité ? Si vos dettes perdurent encore, il est fort probable qu’un jour elle le découvre et à ce moment là elle risque de ressentir ce que je vous décrivais précédemment.

C’est une situation complexe et il n’y a pas de solution miracle pour tout résoudre d’un coup. Mais le fait d’être accompagné par ses proches ou des professionnels contribue grandement, je pense, au processus de guérison de cette addiction.

Je vous envoie tout mon soutien.

Au plaisir de vous lire.

Lucie.

Répondre au fil Retour